• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 31 octobre 2010

Archive journalière du 31 oct 2010

KATHERINE OU LE FUTUR RECOMPOSER

helicoonuwwwtdgch.gif

 Annonce (AFP)Publié le 16 avril 2010 à 18h02 | Mis à jour le 16 avril 2010 à 18h23 Crash d’hélicoptère en Haïti: 4 soldats espagnols perdent la vie  

Mes visions ou ces flashs d’images  ont, dans certain cas, annoncés un futur très probable. Là où je suis  vraiment étonné, c’est quand celles-ci se réalisent et que j’ai pu, par mon intervention, en modifier la teneur.

Cela a  été le cas pour une de mes ex-collègues  qui était partie faire une mission humanitaire à HAITI entre février et septembre 2010. Je lui avais prédit un risque potentiel d’accident mortel lors d’une excursion en hélicoptère  militaire. J’avais oublié ce fait mais le hasard me l’a  retourné par la visite de KATHERINE sur mon lieu de travail. Le premier sujet de discussion fut cette « vision » vieille de plusieurs mois que j’avais oubliée.

KATHERINE m’a alors confirmé et remercié que ma « vision » s’est bien réalisée  mais quand écoutant mon conseil, elle s’est sauvée très certainement la vie. Car oui, on lui a bien proposé un déplacement en hélicoptère que cette dernière s’est empressée de refuser.

Malheureusement, cet événement que j’avais « vu » avec plusieurs mois d’avance  c’est réaliser j’aurai préféré mille fois le contraire et de me tromper.

Ont dit que chacun de nous à son destin déjà tracé et que nous ne pouvons en théorie rien faire pour le changer. Et si après tous il existerait une infime possibilité de le faire par une vision du futur ? Alors dans ce cas, il faut en saisir toute la potentialité  tout en évaluant avec prudence les risques éventuels qui pourrait en découler. Mais je pense, personnellement, qu’il faut courir ce risque quand des vies humaines sont en jeu  car même si on ne peut toutes les sauver  rien que d’en préserver une seul est déjà en soit un acte louable.

Si mon « don ou capacité » peut, dans certains cas m’aider à les préserver, alors ma conscience m’ordonne de le tenter.

Source photo www.tdg.ch

 

UNE FATALE INADVERTANCE

bedtinpei.jpg

MON DESSIN REPRESENTANT »MA VISION » SUR LES DERNIERS MOMENTS DE BRUCE LEE

tingeiappart.jpg

BETTY TIN GEI ETAIT « INNOCENTE »  

Dans cette recherche sur les causes du décès de BRUCE LEE, tout me porte à l’appartement de BETTY TING PEI au 67 BEACON  HILL ROAD : c’est là que se trouve l’élément qui a causé la mort tragique du petit Dragon.

Je concentre donc toute mon « énergie » à l’introspection de ce lieu tel qu’il était en ce vendredi 20 juillet 1973. Tout commence en ce matin du vendredi 20 juillet, je  suis BRUCE chez lui,  je « vois » ces derniers moments de bonheur auprès de ses enfants et de son épouse. L’inquiétude continue à habiter BRUCE je constate qu’il souhaite en finir avec la période de HONG KONG et prévoit d e rentrer aux USA.

Je peux percevoir l’arrivée de son ami et producteur associé RAYMONDE CHOW vers 14h00. Je les vois avoir une altercation sur sont futur projet cinématographique. La discussion porte également sur un petit rôle pour l’actrice BETTY TING PEI dans le futur film de BRUCE  GAME OF DEATH en préparation. J e les vois partir de chez BRUCE vers 16h00 : scène émotive BRUCE embrasse pour la dernière fois ses enfants et son épouse.

Je vois
la Mercedes Rouge de BRUCE LEE arrivée au 67 BEACON HILL ROAD. Je me trouve maintenant  dans le « cœur » de l’énigme. Et ce que je « vois » diffère de la version officielle la voici  pour la première fois dans son intégralité :

BETTY TING PEI n’est pas seule : elle se trouve avec deux autres personnes à l’arrivée de BRUCE ET RAYMONDE : ces deux personnes quittent les lieux. J’étends ma « vison «  pour englober les lieux ce que je « vois » est totalement anodin. BRUCE et RAYMONDE s’assoient dans le salon et BETTY leur sert des boissons gazeuses : ils commencent à discuter  du script du prochain film de BRUCE. Ce dernier semble presser d’en terminer : ressent-il un éventuel danger ? Et là je note un événement que je juge IMPORTANT  BRUCE s’absente quelques instants dans la cuisine et « grignote » une friandise, que, imprudemment BETTY à laisser traîner. Voici l’élément fatal déclencheur de l’oedème cérébral et non pas l’ EQUAGESIC. 

Vers 16h20 RAYMONDE CHOW passe un coup de fil et  ensuite s’absente. BRUCE et maintenant seul avec BETTY malgré  ce fait je ne perçois aucun rapprochement physique entre jeux juste une chaleureuse convivialité professionnelle. Vers 16h30 la montre de BRUCE me sert de repère temporelle : ce dernier commence à se plaindre d’un léger mal de tête BETTY lui propose un cachet de l’un de  ces médicament que lui a prescrit son médecin le DR CHU il s’agit du »fameux » EQUAGESIC. Bruce remercie mais curieusement le refuse. Je note que BRUCE a chaud et demande à se rafraîchir. En son absence, je « vois » BETTY préparer quand même un cachet d’ EQUAGESIC.

BETTY inquiète se prépare également à appeler sont médecin mais BRUCE refuse. Il est maintenant 17h10 environ et BRUCE demande à s’allonger un peu pour récupérer. BETTY l’invite à se reposer dans sa chambre BRUCE accepte. Elle en profite pour déposer le cachet   d’EQUAGESIC sur la commode de gauche. A partir de ce moment là,  je note que BRUCE ne se rend pas vraiment compte du danger  qu’il encourt.

Vers 18h10 je note que BETTY s’absente ? Je peux « voir » BRUCE allongé sur le lit ; il se bat pour rester éveillé et tombe maladroitement se blessant légèrement à la tempe gauche qui donnera un petit hématome noté lors de son autopsie. Il comprend maintenant qu’il risque de mourir : il tente de se traîner jusqu’à la fenêtre pour prendre une bouffée d’air à ce moment là, je note la présence d’un « visiteur » qui vient de s’introduire chez BETTY. Je peux le discerner : un jeune homme d’environ 20-25 ans, il se dirige tout droit dans la cuisine et subtilise la « friandise » que BRUCE a maladroitement mangé quelques heures plus tôt. Je le suis et je le vois se diriger vers la chambre d e BETTY où il constate que BRUCE gît part terre allongé au pied du lit. Il se précipite sur lui et le rallonge sur le lit sans plus mais  aucun signe d e violence à son encontre. Avant de partir, je le vois  téléphoner.

Puis, comme une ombre, il disparaît de l’appartement. Je note maintenant le retour de BETTY Sa première réaction n’est pas pour BRUCE mais pour la « friandise » qu’elle a laissée inopinément traînée dans la cuisine. Je la vois totalement bouleversée de ne pas la trouver. Je recherche donc les motifs de ce bouleversement en « sondant » BETTY et je peux noter une « rivalité » amoureuse avec une rivale actrice, comme elle, qui s’est jurée sa perte. Ceci n’est que fait sans doute banal mais l’engrenage qu’il a déclenché a causé dramatiquement la perte de BRUCE LEE.

De retour auprès de BRUCE, je note sa respiration difficile et saccadée, des yeux essaient de capturer une dernière fois les rayons du soleil mourant  sa dernière pensée et adresser à sa femme et ses enfants. Ils se raccrochent de toutes ses forces à la vie.

Je peux voir BETTY appeler en catastrophe sont médecin et RAYMONDE CHOW. Et surtout sa famille qui la rejoigne pour la réconforter. Maintenant les faits sont Claires BRUCE LEE est décédés par l’ingestion de cette « friandise empoisonné qui était principalement destinée à BETTY. Une incroyable et fatale inadvertance a causé la perte du petit DRAGON.

BETTY et RAYMONDE CHOW sont innocents dans cette affaire : il n’ y a eu aucun espèce de complot contre BRUCE LEE (malgré qu’il fut sans doute menacé par les missives timbrées de la marque du COBRA)  Le seul et unique » complot » était dirigé contre BETTY TING PEI le hasard malheureux a fait trouver BRUCE au mauvais moment et au mauvais endroit cela pourrait s’appeler  la «  morsure du COBRA ».

37 ans après sa tragique disparition, finalement une vérité vient de surgir de mon enquête extrasensorielle BRUCE LEE est mort par un empoisonnement par inadvertance qui            n’était aucunement diriger sur sa personne.  Pour conclure, je dirais que l’espoir demeure qu’un jour prochain (elle devait publier sa vérité en 2003) BETTY TING PEI nous révèle « sa vérité » qui devrait coïncider avec ce qu e j’ai pu visuellement constater.

Malgré d e très fort soupçon d’empoisonnement émis par le médecin légiste DR LAM KING LEUNG lors de la première autopsie advenue 36 h après le décès  de BRUCE aucune substance provenant de la « friandise «  n’a pu être repérée dans l’ estomac de BRUCE LEE. Ce qui n’a pas permis de conclure a un empoissonnement fatal et a embrouillé les pistes.

Je quitte cette investigation et j’ai encore deux paroles pour BRUCE  LEE. Merci infiniment pour tout le bonheur qu e tu nous a donné à travers tes films, ton esprit et ta  Légende vivront à tout jamais ; repose finalement  en paix Petit Dragon.

Source Photo www. team-shaolin.com

 




la nature verte |
SFnews : Nouvelles de Scien... |
AJECTA the French steam museum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AJECTA El museo francés de ...
| JULES LUVUEZO NKOTE
| *A s t r o l o g i e S - La...