• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 2 octobre 2010

Archive journalière du 2 oct 2010

UNE ETRANGE DAGUE

ameliaearhart4sourcephotojanesoceania.jpg

AMELIA ET FRED NOOAN  ETABLISSE LE DERNIER PLAN DE VOL

dessindague.jpg

JE DESSINE MA « VISION » DE LA DAGUE ET DE L’ AIGLE 

Je retrouve Amélia et son compagnon de vol  dans une ville « exotique » et là, « je ressens » immédiatement quelque chose de très étrange : il s’agit d’ un objet qu’ Amélia vient d’ acquérir, je peux le percevoir, je m’empresse de le dessiner pour en garder une image stable.   Il s’agit d’une dague  : une très étrange sensation me met mal à l’ aise et cela provient de cette objet.

Je note que  sont contact le comportement d’ Amélia à changer : elle commets des erreurs incompréhensibles  pour une aviatrice de sont acabit  et également sont co-pilote se remets à boire mettant ainsi en grand péril le reste de l’ expédition.   Pourquoi diable laisse-t-il à terre l’ ensemble de leurs  matériels de secours ? Je peux également «  percevoir » lors de leur passage dans une autre ville (que je pense être KARICHI en Inde) d’ un  étrange aigle noir qui effraie  Amélia et qui vient se poser délicatement sur le « nez » de l’appareil : il semble vouloir délivrer un message ?   

J e perçois de  très nombreux « signes »  que quelque chose  d’ étrange est entrain de se dérouler. Mais déjà l’ avion re-décolle pour sa dernière traversée les 11 000 dernier kms et la gloire au bout. Je suis de nouveau à « côté » d’ Amélia au poste de pilotage : j’ observe attentivement le cadre de la situation mais encore une fois je « ressens une étrange présence à l’arrière : je tente de la repérer et ma « vision » tombe sur l’ objet la dague  car il s’agit bien lui qui émets ces « ondes négatives ».   

Amélia et  Fred ne semble pas s’ en apercevoir concentrer sur les manoeuvres de pilotage pour essayer de centre l’ île d’ HOWLAND ou ils doivent se ravitailler. Je sens Amélia très inquiète pour la 1er fois de sa  vie elle à « peur en avion » : elle semble totalement perdue l’ influence néfaste de l’ objet dois y être pour beaucoup.

Moi-même je ne peux le cibler trop longtemps car il est « chargé » trop négativement. La nuit commence à tomber je « cible » le pare brise côté gauche d’ un coup je vois la fissure que j’avais noté  le pare brise éclate Amélia est sérieusement blessée au visage,  elle perd le contrôle de l’avion  NOONAN se précipite à son aide. Trop tard l’ aéronef et hors de contrôle il plonge vers l’ océan pacifique.    Je  vois le joli visage d’ Amélia en sang l’ arcade sourcilière droite et touchée par les débris de verre du pare brise. Dans une dernière tentative NOOAN tente de poser le Bimoteur  qui se disloque en touchant lourdement la surface de l’ océan à proximité d’un récif d’ une île. J e ressens l’ eau glaciale qui envahit l’ habitacle emportant ce qui en reste . Mais je peux constater que NOOAN gravement blessé à une jambe, a trouvé la force d’ en sortir en emmenant dans un dernier effort Amélia semi-inconsciente dans la nuit glaciale, je les « vois » échouer comme par je ne sais quel miracle sur une plage de cette île.   

J’ en tire une  constatation  très importante Amélia EARHAET et FRED NOOAN ne sont pas  mort noyer dans les profondeurs de l’ océan pacifique  seul leurs avion à bien couler après l’ impact  mais  ils ont réussit à re’ joindre la terre ferme d’ une île qu’ il me reste à définir.    

Source photo http://www.janesoceania.com/oceania_amelia_earhart/index.htm   

                                     




la nature verte |
SFnews : Nouvelles de Scien... |
AJECTA the French steam museum |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AJECTA El museo francés de ...
| JULES LUVUEZO NKOTE
| *A s t r o l o g i e S - La...